FSU à Clermont Ferrand : un congrès national de lutte !

vendredi 13 décembre 2019
popularité : 1%

Délégation HDF et COM

Le 9e congrès national de la FSU s’est tenu à Clermont-Ferrand du 9 au 13 décembre avec comme fil rouge les mobilisations contre le projet de réforme des retraites du gouvernement.

Pendant une semaine, 700 délégué.es ont travaillé, débattu, pour au final élaborer nos mandats fédéraux pour les années à venir.

Le SNES Hors de France, le SNUipp hors de France, la section départementale de Mayotte, ainsi qu’une représentante du SNES Polynésie faisaient notamment partie du voyage. A noter la présence active de deux délégué.es de notre syndicat cousin au Affaires étrangères, SUPMAE-FSU.

  • Concernant l’enseignement et les services publics à l’étranger, Mayotte et les Collectivités d’outre-mer (COM), plusieurs amendements ont été portés en commissions et intégrés au texte général  :

Dans le thème 1 : « Education, formation, recherche, culture : un service public pour le progrès social »
Privatisation de la formation : la formation des personnels doit rester une compétence de l’Etat. Des expérimentations sont d’ailleurs déjà à l’œuvre dans le réseau des établissements français à l’étranger.

Dans le thème 2 : « La Fonction publique, pour réaliser le service public, une idée moderne » Réorganisation des services publics. « L’État ne doit pas abandonner ses services à l’étranger : réseaux diplomatiques, opérateurs … »

Pour la FSU, il faut augmenter les salaires……, maintenir et revaloriser les surrémunérations ultramarines.

Dans les territoires ultramarins concernés, la FSU revendique le versement de l’indemnité de sujétion géographique (ISG) en fonction de l’indice acquis au moment où elle devient payable, son versement à l’issue d’une période de deux ans quel que soit le département d’origine considéré, la majoration de 10 % et de 5 % par enfant à charge quel que soit le lieu de résidence, le versement aux néo-titulaires et l’instauration d’une cinquième fraction.

La FSU exige le maintien des bonifications pour service rendu hors d’Europe et le versement de l’indemnité temporaire de retraite (ITR) que le gouvernement prévoit de supprimer par ordonnance .

La fin du congrès aura été marquée par le discours de Benoît Teste, élu nouveau secrétaire général de la FSU, que vous pouvez lire ici.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la FSU.

Vote des mandats de la FSU