Grève du 27 novembre et, depuis, suites locales de l’action : mobilisation sans précédent pour la défense de l’AEFE et de ses personnels

vendredi 15 décembre 2017
popularité : 47%

L’article est actualisé au fur et à mesure des informations qui nous parviennent, le 27 novembre et depuis. Les actions les plus récentes sont en fin d’article.

Dès qu’il en a eu connaissance, le SNES HDF a alerté ses sections sur les conséquences dramatiques de l’annulation de crédit de 33M€ décidé en juillet par le gouvernement et des choix de l’AEFE. Depuis, le SNES HDF a multiplié les initiatives. Voir notre article Budget de l’AEFE : lutter pour la survie de l’établissement public ainsi que le communiqué de presse commun du SNES-FSU, SNUipp-FSU, UNSA-Education, Sgen-CFDT, ainsi que des élus Français du Monde-ADFE.

Localement, les sections SNES-FSU sont entrées dans l’action dès novembre

Lors des conseils d’établissement qui se sont tenus avant le comité technique du 21 novembre 2017, des motions ont été approuvées : elles ont été remises au Conseil d’administration du 27 novembre.

Sur le terrain, les mesures annoncées par l’AEFE, notamment les suppressions de postes brutales, ont suscité la colère légitime des personnels. Ainsi, certaines sections SNES-FSU ont boycotté la Semaine des lycées français dans le Monde du 13 au 18 novembre.

JPEG - 46.1 ko
13 novembre - Lycée français de Conakry

La grève dans tout le réseau AEFE le 27 novembre a été massive, historique, à la hauteur de la menace

Le 20 novembre, le SNES FSU et les autres organisations de la FSU déposaient un préavis de grève pour le 27 novembre, jour du conseil d’administration. Cette grève s’annonçait massive, tant le coup porté à l’AEFE est historique. Depuis le comité technique, les annonces de "refonte du système de l’AEFE" pour répondre à une demande présidentielle et la perspective annoncée de fermer des postes de résidents - en passant y compris par des non-renouvellements de contrat là où cela s’avèrerait nécessaire - pour compenser les besoins d’ouvertures de postes suscitent une très vive inquiétude et une colère accrue. Les autres organisations syndicales se sont, depuis le comité technique, associées à ce préavis.

AFRIQUE DU SUD, Johannesburg et Pretoria  : 50% des expatriés, 54% des résidents
ALLEMAGNE, Berlin : 86% des résidents, 43% des recrutés locaux
ALLEMAGNE, Fribourg  : 87% des résidents, 46% des recrutés locaux
ALLEMAGNE, Hambourg : 100% des détachés
ALLEMAGNE, Munich : 61% des résidents, 56% des recrutés locaux
ALLEMAGNE, Sarrebruck : 87% des résidents
ANGOLA, Luanda  : 100% des expatriés, 58% des résidents
ARGENTINE, Buenos Aires : 20% des expatriés, 100% des résidents, 4% des recrutés locaux
AUTRICHE, Vienne  : 100% des expatriés, 74% des résidents, 100% des recrutés locaux
BELGIQUE, Bruxelles  : 86% des résidents, 38% des recrutés locaux
BENIN, Cotonou  : 80% des expatriés, 43% des résidents
BOLIVIE, La Paz : 14 grévistes
BRESIL, Brasilia : 100% des expatriés, 88% des résidents
BRESIL, Sao Paulo : 37% des résidents
BURKINA, Ouagadougou  : le lycée est tout simplement fermé ! Tout un symbole le jour de la venue du Président de la République au Burkina...
CAMEROUN, Yaoundé : 80% des résidents
CANADA, Montréal, Marie de France : 20% des expatriés, 69% des résidents
CANADA, Montréal, Stanislas : 50% des expatriés, 68% des résidents
CANADA, Ottawa : 45% des enseignants détachés
CHILI, Santiago : 80% des expatriés, 84% des résidents
CHINE, Pékin : 90% des résidents, 75% des recrutés locaux
COLOMBIE, Bogota : 50% des expatriés, 79% des résidents
CONGO, Brazzaville : 80% des enseignants du secondaire
CONGO, Pointe Noire : 100% des enseignants du secondaire et des recrutés locaux
CORÉE DU SUD, Séoul : 100% des expatriés, 58% des résidents
DANEMARK, Copenhague : 100% des expatriés, 58% des résidents
EQUATEUR, Quito : 100% des expatriés, 92% des résidents
EGYPTE, Le Caire : 80% des expatriés, 86% des résidents, 63% des recrutés locaux enseignants et 60% des recrutés locaux administratifs
ESPAGNE, Alicante  : 64% des résidents
ESPAGNE, Barcelone  : 100% des expatriés, 65% des résidents, 20% des recrutés locaux
ESPAGNE, Bilbao  : 45% des résidents
ESPAGNE, Madrid  : 100% des expatriés, 88% des résidents, 20% des recrutés locaux
ESPAGNE, Malaga : 75% des résidents
ESPAGNE, Valence : 100% des expatriés, 90% des résidents, 30% des recrutés locaux
ESPAGNE, Villanueva de la Cañada : 62% des résidents
ETHIOPIE, Addis Abeba : 7% des expatriés, 22% des résidents
GABON, Libreville  : 10% des expatriés, 20% des résidents
GRECE, Athènes  : 63% des résidents
GUATEMALA : 67% des expatriés, 78% des résidents
GUINEE, Conakry : 75% des expatriés, 83% des résidents, 63% des recrutés locaux enseignants et 82% des recrutés locaux non enseignants
HAITI, Port au Prince  : 88% des expatriés, 25% des résidents, 36% des recrutés locaux
HONGRIE, Budapest  : 90% des résidents
INDE, New Delhi : 100% des résidents
INDE, Pondichéry : 82% des détachés, 19% des recrutés locaux
IRAN,Téhéran : 22% des résidents
ITALIE, Milan : 100% des résidents, 87% des recrutés locaux, majorité du personnel non enseignant
ITALIE, Rome : 100% des résidents, 80% des recrutés locaux
JAPON, Tokyo : 60% des enseignants du secondaire
KENYA, Nairobi  : 33% des expatriés, 89% des résidents, 31% des recrutés locaux
LIBAN, Beyrouth, lycée Abdel Kader : 100% des expatriés, 88% des résidents
LIBAN, Beyrouth, Grand lycée : 75% des expatriés, 72% des résidents
LIBAN, Jounieh  : 50% des expatriés, 100% des résidents
MADAGASCAR, Diego Suarez : 100% des expatriés, 100% des résidents
MADAGASCAR, Tananarive : 58% des expatriés, 66% des résidents, 15% des recrutés locaux
MALI, Bamako : 38% des enseignants du secondaire
MAROC, ensemble du réseau  : 90% des personnels, tous statuts confondus
MAROC, Casablanca, Anatole France : 80% des enseignants du secondaire
MAROC, Casablanca, lycée Lyautey : de l’ordre de 70% des enseignants tous statuts confondus et des personnels administratifs
MAROC, Fes : 50% des résidents, 12% des recrutés locaux
MAROC, Mohammedia : 100% des résidents, 80% des recrutés locaux
MAROC, Rabat : 90%, tous statuts confondus, grève reconduite le 28 novembre
MAROC, Tanger  : 59% des résidents, 44% des recrutés locaux
MAURITANIE, Nouakchott  : 100% des expatriés, 77% des résidents, 28% des recrutés locaux
MAURICE, lycée des Mascareignes : 50% des expatriés, 81% des résidents
MAURICE, école du Nord : 75% des résidents
NICARAGUA, Managua : 89% des résidents
NIGER, Niamey : 100% des expatriés, 96% des résidents, 84% des recrutés locaux enseignants et 97% des recrutés locaux non enseignants
NORVEGE, Oslo : 95% des résidents
PARAGUAY, Asunción  : 100% des enseignants de l’établissement, qui est resté fermé.
PORTUGAL, Porto : 92% des résidents
QATAR, Doha : 100% des expatriés, 82% des résidents
REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO, Kinshasa : 17% des expatriés, 63% des résidents, 20% des recrutés locaux
REPUBLIQUE DOMINICAINE, St Domingue : 20% des expatriés, 95% des résidents
REPUBLIQUE TCHEQUE, Prague : 100% des expatriés, 35% des résidents, 10% des recrutés locaux
ROUMANIE, Bucarest  : 42% des résidents
ROYAUME-UNI, Londres : 100% des expatriés, 64% des résidents, 18% des recrutés locaux
RUSSIE, Moscou  : 100% des expatriés, 62% des résidents
SENEGAL, Dakar : 12% des expatriés, 54% des résidents, 31% des recrutés locaux
SERBIE, Belgrade  : 17% des résidents
SUEDE, Stockholm  : 100% des expatriés, 92% des résidents
SUISSE, Zurich  : 57% des résidents
TCHAD, N’Djamena : 40% des expatriés, 50% des résidents
TOGO, Lomé : 67% des expatriés, 90% des résidents, 31% des recrutés locaux enseignants et 16% des recrutés locaux non enseignants
TUNISIE, La Marsa  : 40% des expatriés, 75% des résidents, 68% des recrutés locaux
TUNISIE, Tunis, Pierre-Mendès-France  : 79% des enseignants du secondaire, tous status confondus
TURQUIE, Ankara  : 75% des résidents, 45% des recrutés locaux
TURQUIE, Istanbul  : 89% des résidents, 78% des recrutés locaux
URUGUAY, Montevideo : 100% des expatriés, 87% des résidents
VENEZUELA, Caracas  : 33% des détachés
VIETNAM, Hanoi  : 89% des résidents, 27% des recrutés locaux
VIETNAM, Ho Chi Minh ville  : 50% des résidents, 26% des recrutés locaux

Les médias en France et dans le monde en ont parlé

Ecouter le journal de France inter de 19 h le lundi 27/11 (à 12’05), ainsi que celui de Radio classique à 6’56.
Lire la dépêche AFP reprise par Libération et La Croix.
Lire les articles du Monde le 28/11, de France24, de TV5 Monde, du Figaro, de l’Humanité, de BFM TV, de RFI, , de Courrier international, du Café pédagogique, Le Parisien, Le Point...

PDF - 92.2 ko
Communiqué de presse SNES-FSU

Les médias locaux se sont également fait l’écho de la mobilisation. Par exemple au Liban, au Portugal et au Brésil en portugais, en Suède, en Tunisie, au Japon, en Turquie en turc, au Maroc ici, et , au Cambodge, au Sénégal, en Espagne...

La grève massive initiée par la FSU a obligé le Quai d’Orsay à communiquer : lire sa réponse au point de presse du 27/11. Les personnels ne sont nullement rassurés par ce communiqué, l’avenir de l’AEFE est toujours menacé ! Le Quai d’Orsay devra revoir sa copie.

Les sections SNES-FSU multiplient les initiatives et poursuivent l’action après le 27 novembre

Dans de très nombreux établissements, des rencontres avec les parents, des communiqués de presse, des pétitions, des entrevues avec le Conseiller culturel voire l’ambassadeur, avec les élus (conseillers consulaires, député...), des collègues vêtus en noir ou portant des slogans... Retrouvez-en des échos et des photos sur notre compte twitter, et dans la presse locale en ligne.

Athènes  : Les collègues du lycée franco-hellénique, réunis en assemblée générale, poursuivent le boycott des réunions non obligatoires comme le conseil école collège et parcours des arts. Ils sont reçus en audience à l’ambassade. Une "cérémonie funéraire" dans le Lycée a rassemblé, tous en noir, des enseignants, des parents et des élèves : cercueil avec cortège, minute de silence devant le lycée, pancartes et visuels, avec comme slogan : NON A L’EXPLOSION DES ECOLAGES / POUR LE MAINTIEN D’UN ENSEIGNEMENT DE QUALITE. Des visuels sont utilisés, par exemple un trombinoscope avec nos petites têtes de résidents et la mention "périmé en ...2019".

Rabat : manifestation au lycée Descartes

JPEG - 22.7 ko
Opération carton rouge au lycée Descartes - Rabat

Dakar : début d’une semaine d’actions
L’AG des personnels a décidé de poursuivre la mobilisation par une série de happening : cortège funèbre (dress code : noir), au revoir aux élèves sur le thème "c’est la fin de l’excellence au lycée", "enseignement dégradé" (dress code : rouge), tieb revendicatif (dress code : tenue locale sénégalaise).

JPEG - 37.9 ko
Dakar, cortège funèbre

Niamey  : Est envisagé le boycott des actions phares type ambassadeurs en herbe, semaine littéraire, rencontres sportives...

Asunción : banderole visible devant l’établissement = "Préservons notre excellence, préservons notre budget"

JPEG - 62.3 ko
Asunción, Paraguay

Santiago du Chili : banderole "Ecole en danger"

JPEG - 33.6 ko
Santiago du Chili

Le Caire : 60 présents à l’AG, réunion avec les représentants des parents d’élèves pour envisager des actions conjointes
Le Caire

Pointe Noire : assemblée générale des personnels grévistes avec participation des parents, des représentants du comité de gestion, des conseillers consulaires (150 présents), qui a voté vote à l’unanimité une motion de grève. Audience SNES et SNUipp avec le Consul général à l’issue de l’assemblé générale. La mobilisation ne faiblira pas, sont évoquées des actions « visuelles », « boycott projets de l’aefe », « école morte », ou encore lors de la venue de l’inspection générale des affaires étrangères courant décembre 2017.

JPEG - 112 ko
Grève 27 novembre - lycée Charlemagne, Pointe Noire


Vienne : Sont évoqués un sit-in devant l’ambassade de France ; le pourrissement des boîtes mail ; la rétention des notes ; des banderoles sur le même modèle dans le monde entier ; l’« accueil » des représentants de l’AEFE qui seront à Vienne sous peu ; la grève reconductible ou le jour du bac...

Rabat, 28 novembre : La grève est reconduite le mardi 28 novembre. AG pour discuter des modes d’action, opération carton rouge, rencontre avec les parents pour continuer ensemble la mobilisation,demande d’une audience à l’Ambassadeur de France au Maroc.

JPEG - 47.4 ko
Lycée Descartes Rabat

Ouagadougou, 28 novembre : A l’occasion de la venue du président Macron au Burkina Faso, les représentants des personnels du lycée français de Ouagadougou remettent un courrier en mains propres aux Ministres Blanquer et Le Drian.

Tananarive  : Limiter les activités. Ne plus participer aux projets "vitrines" de l’ AEFE. Perspectives de grève du Bac ou du brevet

Brasilia : Demande d’audience auprès de l’Ambassadeur formulée conjointement avec l’association de parents d’elèves

JPEG - 37.5 ko
Brasilia

Casablanca, depuis le 28 novembre  : L’opération "CARTON ROUGE" se poursuit tous les jours, dès le 28 novembre, à 9h45, et elle s’amplifie : nous invitons tous les collègues à apporter leur carton rouge en conseil de classe et à le poser sur la table. Lancement d’une opération "Je boycotte la vitrine !" : nous appelons tous les collègues à ne plus participer et à boycotter toutes les opérations qui servent à la vitrine internationale de l’AEFE (Francophonie, dictée, ambassadeurs en herbe, etc).

Rabat, 29 novembre  : sit-in des enseignants, des parents et des élèves devant l’ambassade de France
Voir l’article dans un média local

JPEG - 38.3 ko
Rabat - Ambassade de France

Tunis, PMF, 30 novembre  : Poursuite des convergences avec les parents d’élèves (ont publié communiqué de presse en soutien) et les conseillers consulaires pour un front commun devant l’ambassadeur. Décision d’une grève avec manifestation dans notre établissement pour accueillir le Président Macron lors de sa venue en Tunisie, en janvier prochain. Décision d’un boycott des activités péri éducatives demandées par le réseau. Rassemblement et manifestation de notre mécontentement le jeudi 30 novembre : tenue de deuil, cartons rouges… mais aussi sifflets et autres instruments bruyants pour nous faire entendre.

JPEG - 36 ko
PMF, Tunis

Barcelone, 30 novembre  : Opération « carton rouge » pendant la récréation. Port de badges : "fin de contrat en...". Affichettes collées sur les casiers des collègues grévistes. Un mail sera envoyé chaque jour à la députée Cazebonne.

JPEG - 30.9 ko
Barcelone - carton rouge

Espagne, 1er décembre : Après la forte mobilisation du 27 novembre 2017, le SNES-FSU Espagne et le SNUipp-FSU Espagne ont demandé à rencontrer Samantha Cazebonne, députée de la 5e circonscription des Français établis hors de France. Compte rendu à lire sur le blog du SNES Espagne.

Athènes, 4 décembre  : AG avec les représentants des parents, et les collègues de la Section hellénique. Au programme, les enjeux pour tous les acteurs, la situation et les actions menées dans les autres établissements et ensuite les actions à envisager chez nous. Les badges "professeur expire en 2019, 2020...." sont redoutablement efficaces auprès des élèves et des parents.

Madrid, en décembre  : mouvement "Gilet jaune" tous les lundis. Nous portons un gilet jaune (celui qui se trouve dans la voiture) tous les lundis de décembre (lors d’un regroupement sur le parvis de chaque entrée le matin puis toute la journée), à tous les conseils de classe et à toutes les réunions parents/professeurs. Cette action est simple, visible (les parents sont informés, des photos circulent sur les réseaux...) et fédératrice.

JPEG - 45.3 ko
Madrid - gilets jaunes

Johannesburg, en décembre : tenue noire tous les mardis. Demande de rencontre avec l’Ambassadeur.

Bucarest, 4 décembre : l’AG décide le boycott des réunions non obligatoires et une demande d’audience à l’Ambassade.

Tunis, 5 décembre : journée "école morte" à l’appel de l’association des parents d’élèves, voir cet article.

Le Caire, 5 décembre : à l’occasion de la venue du directeur de l’AEFE, personnels vêtus de noir et journée "école morte" à l’appel des parents (lycée quasi désert). Heure d’info syndicale avant la rencontre entre les représentants des personnels et des parents et le directeur.

JPEG - 48.7 ko
Le Caire - visite du Directeur de l’AEFE - 5/12

La Paz, 5 décembre  : motion adressée à la députée de la 2ème circonscription des Français de l’étranger

Maroc, 5 décembre : l’action continue, et les médias en parlent. Voir cet article

Munich, 6 décembre : rassemblement de la communauté éducative devant le consulat

JPEG - 30.3 ko
Munich - consulat - 6/12

Madagascar, Diego Suarez, 7 décembre : courrier des personnels de droit local au Directeur de l’AEFE (soutien aux résidents et expatriés en grève, inquiétudes quant aux suppressions massives de postes de titulaires).

7 décembre - Après l’adoption d’un amendement par le Sénat, action courriel aux députés
La mobilisation commence à payer : le 4 décembre, le Sénat a voté une rallonge budgétaire de 30 millions d’euros au budget de l’AEFE. Pour autant, il faut avoir conscience que l’Assemblée nationale a le dernier mot et que la majorité LREM ne semble pas disposée à suivre cette modification de la loi de finances. Les syndicats de la FSU appellent donc l’ensemble des collègues à mettre la pression sur les députés des Français de l’étranger et à leur envoyer un courriel leur demandant de voter POUR cet amendement adopté par le Sénat, dans le cadre du budget "Action extérieure de l’Etat". Vous trouverez sur le site du SNUipp-FSU hors de France un modèle de courriel ainsi que l’adresse du député de votre circonscription de l’étranger.

Pointe Noire, 8 décembre : AG personnels (SNES-SNEP-SNUipp/FSU), parents, conseillers consulaires, 47 présents. L’AG décide une journée "école morte" le 15 décembre, pendant une visite de l’Inspection générale des Affaires étrangères. En heure d’info syndicale, les personnels envisagent d’autres actions à l’occasion de cette mission d’inspection : demande d’audience auprès des inspecteurs généraux, opération carton rouge, enterrement symbolique.

JPEG - 84.8 ko
Pointe Noire - AG personnels, parents, conseillers consulaires - 8/12
JPEG - 112 ko
Grève 27 novembre - lycée Charlemagne, Pointe Noire

..............................................................................................................................................

Tunisie, décembre : "les lycéens réagissent face aux coupes budgétaires qui toucheront les lycées français" (article du HuffpostMaghreb).

Quito, décembre : en heure d’info syndicale, sont décidés à l’unanimité le boycott des APP Monde (ambassadeur en herbe), le boycott des Olympiades, le boycott du bac blanc, le boycott de réunions non obligatoires.

Hong Kong, décembre : motion remise le 11/12 au Sénateur Le Gleut, le 13/12 au Coordonnateur Délégué AEFE de la zone Asie-Pacifique, envoyée au Consul général avec demande de rencontre. Pétition adressée à la députée de la 11ème circonscription des Français de l’étranger, lui demandant de soutenir l’amendement adopté par le Sénat pour une rallonge de 30M € du budget de l’AEFE (+ demande de rencontre).

Yaoundé, 13 décembre : courrier commun des représentants des personnels et du bureau de l’association des parents d’élèves adressé à la députée de la 10ème circonscription des Français de l’étranger, lui demandant de soutenir l’amendement adopté par le Sénat pour une rallonge de 30M € du budget de l’AEFE (+ demande de rencontre). Rencontre avec le COCAC et l’association de parents d’élèves.

Madrid, 14 décembre : AG intersyndicale (SNES-FSU, SNUipp-FSU, CCOO, UGT). Toutes les catégories de personnels unies pour intensifier la mobilisation en janvier.

Pointe Noire, 15 décembre : Suite à l’AG du 08/12, les parents d’élèves du Lycée français Charlemagne ont appelé à une journée école morte le vendredi 15 décembre, pendant une visite de l’Inspection générale des Affaires étrangères. Cette journée a rencontré un vif succès et reflète les inquiétudes réelles des parents sur l’avenir du Lycée Charlemagne et plus globalement de l’AEFE. Élèves absents : 95% d’absents en maternelle, 82% en élémentaire, 92% au secondaire. Les enseignants ont exprimé leur soutien, sur les deux sites (primaire et secondaire), en s’habillant en noir. La mobilisation continue, pour les 4 postes supprimés, pour la sauvegarde de l’opérateur public AEFE !

JPEG - 32.6 ko
Pointe Noire - Lycée Charlemagne 15/12
JPEG - 31.6 ko
Pointe Noire - Ecole primaire Charlemagne 15/12

..............................................................................................................................................

D’autres actions, les photos et les vidéos sont à suivre (et partager) sur le compte twitter du SNES HDF :