AEFE : lutter pour la survie de l’Établissement public !

L’apparent maintien du budget de l’Agence au projet de loi de finances 2018 n’est pas du tout une bonne nouvelle, contrairement à ce qu’on veut nous faire croire. Depuis plusieurs années, le SNES et les syndicats de la FSU dénoncent une dotation de l’État nettement insuffisante, au regard des charges qui pèsent sur l’Agence et bloquent toute marge réelle de revalorisation, notamment pour les personnels de droit local. La privatisation larvée, en route depuis quelques années et que nous avons toujours dénoncée, risque aujourd’hui d’exploser. Non content de ne pas augmenter un budget 2018 pour le réseau pourtant en croissance permanente, le gouvernement a appliqué en juillet une annulation de crédit, à hauteur de 33 millions d’euros, portant sur le budget 2017 en cours. L’Agence, si elle a précisé qu’elle n’aurait pas recours à une ponction sur les fonds de réserve des établissements en gestion directe, a néanmoins élaboré un plan d’économies, dont on peut retenir 3 points forts pour le réseau :
- fermetures de postes : au budget 2018  : suppression de 80 postes d’expatriés et de 100 postes de résidents (rentrée 2018). En 2019 et 2020 : suppression de 66 postes d’expatriés et de 100 postes de résidents (chaque année). Au total, cela fait donc 512 postes sur 3 années qui seront supprimés, un dixième des postes de détachés enseignants, et ce alors que la FSU demande depuis des années des ouvertures, ne serait-ce que pour régler les situations des titulaires non résidents.
- la participation financière complémentaire (assise sur les frais de scolarité) pour les EGD et conventionnés passe de 6 à 9 % en 2018 puis 7,5 % en 2019 ( retour à 6% visé en 2020). A charge des familles, principalement.
- aucune subvention ne sera donnée aux établissements en 2019, sauf sur la sécurité et les protocoles pluriannuels d’investissement.

Le risque est évidemment grand de voir des établissements opter pour le déconventionnement.
 

Pas d’alternative, il nous faut réagir avec force ! Le SNES et les syndicats de la FSU travaillent déjà à une montée en puissance des actions : communiqués de presse, courriers au Président de la République, au Ministre, aux élu-es, pour peser sur le débat budgétaire. Localement des motions seront déposées dans les Conseils d’établissement.

La construction de l’action est en route et toutes les forces seront nécessaires. Aujourd’hui, c’est le modèle-même d’un Établissement public, pourtant déjà à bout de souffle budgétairement, qui est remis en cause. Les personnels et l’ensemble de la communauté scolaire le savent, c’est ce modèle qui doit être maintenu. Ils ne le laisseront pas disparaître et s’engageront avec toute la détermination nécessaire, avec le SNES-FSU !

Le SNES-FSU a d’ores et déjà interpellé le Ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères ainsi que les parlementaires, et poursuit ses interventions au plus haut niveau. Vous trouverez ci-dessous :
- le courrier au Ministre ;
- le courrier à l’ensemble des parlementaires des Français hors de France, ainsi qu’à tous les groupes parlementaires.

Sur le terrain, les mesures annoncées par l’AEFE, notamment les suppressions de postes brutales, suscitent la colère légitime des personnels. Localement, les sections SNES-FSU entrent dans l’action, certaines ont décidé d’appeler au boycott de la Semaine des lycées français dans le Monde prévue du 13 au 18 novembre.
Suivez l’actualité sur le compte Twitter du SNES HDF.

PDF - 381.9 ko
Courrier HDF au Ministre Le Drian
PDF - 373.1 ko
Courrier HDF aux parlementaires
JPEG - 46.1 ko
13 novembre - Lycée français de Conakry

vendredi 10 novembre 2017

À LA UNE

Réintégration et mouvement Inter-académique 2018 : saisie des voeux du 16 novembre au 5 décembre

- Informations générales, conseils, fiche syndicale
- Guides pratiques du HDF réservés aux syndiqué(e)s

Montants de l’ISVL au 1er octobre 2017

- Arrêté du 30 octobre 2017


Articles les plus récents

vendredi 10 novembre 2017

Réintégration, mutations - rentrée 2018

La note de service sur les mutations (mouvement interacadémique) est parue au BO spécial n° 2 du 9 novembre 2017. Elle est accompagnée de l’arrêté du 6 novembre 2017 consacré aux dates et modalités des demandes.
Les affectations d’enseignants, CPE et Psy-EN à Saint-Pierre-et-Miquelon ainsi que les (...)

vendredi 10 novembre 2017

Affectation des CPE à Mayotte et des enseignants du 2nd degré, CPE et Psy-EN à Saint-Pierre-et-Miquelon - rentrée 2018

Le BO spécial n°2 du 9 novembre 2017 indique les modalités de candidature, pour la rentrée 2017 :
à un poste d’enseignant du 2nd degré, de CPE ou de Psy-EN à Saint-Pierre-et-Miquelon,
à un poste de CPE à Mayotte.
Aucune liste des postes vacants n’est publiée. Les candidats peuvent formuler des vœux (...)

vendredi 10 novembre 2017

CCP Mission laïque française du 9 novembre 2017

Ecoles d’entreprises : étude des demandes de prolongation de mission (pour 2018-19) des personnels en poste depuis plus de 3 ans La Commission consultative paritaire (CCP) de la MLF a donné un avis favorable aux 13 collègues des deux degrés qui sont concernés. Leur contrat est reconduit pour l’année (...)

mardi 31 octobre 2017

Mise à disposition en Polynésie française - rentrée 2018

La note de service sur le mouvement de mise à disposition de la Polynésie française des personnels enseignants du 2nd degré, CPE et Psy-EN pour la rentrée scolaire d’août 2018 est parue au BO du 26 octobre 2017.
Elle maintient un changement majeur en associant le Vice-Recteur (VR) au dispositif de (...)

mardi 24 octobre 2017

CCP Mission laïque française du 5 octobre 2017

La Commission consultative paritaire (CCP) s’est réunie au siège de la MLF le 5 octobre pour étudier le bilan du recrutement 2017, le calendrier du recrutement 2018, ainsi que les questions diverses déposées au préalable (seuls le SNES et le SNUipp / FSU en avaient déposé).
Bilan du recrutement 2017 (...)

samedi 21 octobre 2017

Demandes de temps partiel à l’AEFE pour l’année 2018-2019

Les règles de l’exercice des fonctions à temps partiel pour les personnels résidents de l’AEFE sont précisées dans la nouvelle circulaire du 4 juillet 2017, élaborée dans le cadre de nombreux groupes de travail sur l’adaptation des droits auxquels les syndicats de la FSU ont activement participé en (...)

vendredi 20 octobre 2017

Participez à l’enquête nationale SNES-FSU : quel baccalauréat voulons-nous ?

Le ministre de l’Éducation nationale annonce une réforme du baccalauréat dans les mois qui viennent. Le SNES-FSU s’engagera dans les discussions, et les mobilisations si nécessaire, sur la base de ses analyses et de ses mandats, construits dans les différents congrès nationaux (et consultables en (...)

jeudi 19 octobre 2017

Audiences et rendez-vous du SNES hors de France

Direction de l’AEFE
A sa demande, le SNES-FSU a été reçu le 4 octobre par la Direction de l’AEFE (Directeur, Directeur adjoint, DRH, Secrétaire général). Quatre grands points au programme, actualité oblige : Concernant le contexte budgétaire à la rentrée, il est dominé par les annulations de crédit (...)

jeudi 19 octobre 2017

Échanges et actions de formation à l’étranger - année scolaire 2018-2019

La note de service publiée au BO n° 35 du 19 octobre 2017 présente l’ensemble des échanges et formations à l’étranger pour les enseignants en fonction dans les établissements publics relevant du Ministère de l’Education nationale.
Consultez dans la note de service l’annexe 2 : tableau récapitulatif des (...)

mercredi 18 octobre 2017

Rencontre avec les collègues des Écoles européennes de Bruxelles

Le 14 octobre, un militant du secteur hors de France du SNES-FSU a rencontré à Bruxelles une quinzaine de collègues exerçant dans les 4 Écoles européennes (EE) bruxelloises.
La discussion a porté sur la rentrée sociale en France, la mise en œuvre du PPCR avec la mise en place du nouveau système (...)