Indemnité d’expatriation

Les expatriés perçoivent des indemnités d’expatriation en vertu du décret 2002-22 du 4 janvier 2002. Le montant de l’indemnité d’expatriation varie selon le pays, le groupe d’indemnité de résidence (qui dépend de l’indice de rémunération). Les montants ne sont pas publiés sur internet. En revanche, les taux de l’indemnité d’expatriation sont actualisés régulièrement et font l’objet d’un arrêté fixé conjointement par le ministre des Affaires étrangères et le ministre chargé du Budget.

Derniers arrêtés « fixant par pays et par groupe les taux de l’indemnité d’expatriation et de l’indemnité de résidence à l’étranger »


-  Arrêté du 22 septembre 2016 prenant effet au 1er octobre 2016
- Arrêté du 28 juin 2016 prenant effet au 1er juillet 2016
- Arrêté du 5 avril 2016 prenant effet au 1er avril 2016
- Arrêté du 21 décembre 2015 prenant effet au 1er janvier 2016
- Arrêté du 28 septembre 2015 prenant effet au 1er octobre 2015

Groupes d’IE

L’arrêté du 20 décembre 2010 fixe le classement dans les groupes d’indemnité d’expatriation des personnels expatriés exerçant dans les établissements d’enseignement français à l’étranger relevant de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger.

L’arrêté du 15 décembre 2015 modifie l’arrêté du 20 décembre 2010 relatif au classement dans les groupes d’indemnité d’expatriation des personnels expatriés exerçant dans les établissements d’enseignement français à l’étranger relevant de l’AEFE.

Les groupes varient en fonction de l’indice de l’agent [1] :

groupe indice brut échelons des certifiés échelon HC des certifiés échelons des agrégés
5 > 650 11 5 à 7 8 à 11 et HC
6 < ou égal à 650 3 à 10 1 à 4 3 à 7

Consultez l’article sur la réforme des indemnités de résidence MAE et ses conséquences sur les indemnités d’expatriation à l’AEFE (janvier 2013).


[1Au 1er septembre 2010, les indices des 3ème, 4ème et 5ème échelons des agrégés, certifiés, CPE, Co-Psy et bi-admissibles ont été modifiés dans le cadre de la réforme de la « masterisation ». L’entrée dans la profession se fait maintenant directement au 3ème échelon.


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 15 janvier 2013

La réforme des indemnités de résidence MAE et ses conséquences sur les indemnités d’expatriation à l’AEFE

L’application de la réforme des indemnités de résidence des Affaires étrangères a évidemment eu des conséquences sur les collègues expatriés de l’AEFE dans la mesure où les groupes d’indemnité d’expatriation correspondent à des groupes d’indemnités de résidence et que l’AEFE est explicitement concernée par le (...)