Candidature aux Ecoles européennes - rentrée 2018

lundi 15 janvier 2018
popularité : 6%

La procédure de recrutement pour les Écoles européennes est parue au BO n°2 du 11 janvier 2018.

Le dossier, constitué d’un formulaire à compléter, doit être accompagné des pièces justificatives énumérées en page 4 de ce formulaire. Il est téléchargeable sur le site du Ministère de l’Education Nationale. Le supérieur hiérarchique portera un avis sur la candidature de l’intéressé, son appréciation sur la manière de servir de ce dernier, sa capacité d’adaptation, son sens des relations humaines, son implication dans la vie de l’établissement.

Les personnels en disponibilité ou en congé parental transmettront leur dossier par l’intermédiaire des services académiques (2nd degré) dont ils dépendaient lors de leur dernière affectation.

L’un des dossiers doit être adressé par la voie hiérarchique au MEN, bureau des personnels enseignants du second degré hors académie (DGRH B2-4), 72 rue Regnault, 75243 Paris cedex 13.

L’autre doit être adressé à M. Dominique Willé, IPR chargé de mission pour les Ecoles européennes, Rectorat de l’académie de Strasbourg, 6 rue de la Toussaint, 67975 Strasbourg cedex 9.

La date limite d’envoi au bureau DGRH B2-4 est fixée au 30 mars 2018.

Les nouveaux critères de recevabilité de sélection des dossiers mis en place en septembre dernier sont détaillés ici. Le vivier a été élargi aux personnels en cours de séjour à l’étranger ou de retour de l’étranger comme suit.

  • Personnels en cours de séjour à l’étranger.
    Les candidatures des agents ayant accompli un séjour à l’étranger de 9 ans consécutifs ou davantage ne seront pas examinées. Le MEN déduit cependant les périodes de disponibilité (3 mois de « faux résident »).
  • Personnels en retour de séjour à l’étranger
    Les enseignants doivent avoir exercé dans des établissements publics du second degré pour une période d’au moins trois ans après une séjour à l’étranger de 9 années consécutives ou davantage pour que leur candidature soit examinée.
  • Durée maximale de séjour à l’étranger
    Les candidatures des agents qui totalisent au moins 18 ans de services à l’étranger sont irrecevables.
  • Candidats en position de disponibilité
    Tout enseignant en disponibilité verra sa candidature examinée à la condition que les autres critères soient également respectés. Les chargés de cours en Ecole européenne peuvent désormais candidater.

Les candidatures d’enseignants ayant déjà exercé en Écoles européennes à des postes d’enseignants sont irrecevables.

Les candidats ayant obtenu un détachement (AEFE, MLF ou autre) pour la rentrée prochaine verront leur candidature écartée.

Les candidats postulent à l’aveugle car les mutations internes sont prioritaires. La localisation des postes susceptibles d’être vacants ne peut donc être précisée. Le SNES-FSU suit de près ce recrutement depuis plusieurs années et dispose grâce à ses correspondants au sein des écoles d’informations précises quant à la localisation des postes qui se libèrent. Les syndiqués ne doivent donc pas hésiter à nous contacter.

Les candidats peuvent formuler jusqu’à 13 vœux.

Les dossiers de candidature doivent être les plus complets possibles et contenir les pièces justificatives des compétences demandées pour certains postes. L’an dernier, les critères de sélection qui ont déterminé les choix de l’inspecteur pédagogique régional en lettres classiques, chargé du recrutement, relèvent d’une combinaison prenant en compte les rapports d’inspection, le FLE, la lettre de motivation, les capacités en langues et les projets transversaux que le candidat serait susceptible de mettre en œuvre. Le rang du vœu peut également jouer un rôle lorsque deux dossiers sont "équivalents".

Dans certains cas, une formation post-baccalauréat en philosophie (pour les candidats « lettres ») pourra être intéressante et ouvrir exceptionnellement sur une petite partie d’enseignement en philosophie.

Une connaissance actualisée de l’anglais et/ou de l’allemand (surtout pour les écoles de Francfort et Munich) est indispensable dans l’environnement quotidien de l’exercice de la fonction.

Des compétences larges en TICE peuvent être exigées, ainsi qu’une bonne maîtrise de l’outil informatique.

Des attestations récentes de participation à des stages disciplinaires pourront constituer un atout.

Le MEN met l’accent sur certains éléments de profil des candidats qui pourraient être retenus, à savoir :
- de grandes facultés d’adaptation,
- des capacités à travailler en équipe (notamment dans les sections francophones),
- une solide formation en français langue étrangère, notamment pour les enseignants francophones appelés à prendre en charge un enseignement du français langue 2, 3 ou 4 mais aussi pour l’enseignement d’histoire-géographie.

Conditions de travail et rémunération

Les professeurs sont appelés à enseigner de la première à la septième classe (soit de la sixième à la terminale). Le service est basé sur 21 périodes de 45 minutes de cours. Comme l’indique la note de service, la présence dans l’établissement est requise du lundi au vendredi, pour des tâches d’enseignement, de surveillance (cour ou couloir lors des récréations), le remplacement des collègues absents et des réunions de coordination et d’harmonisation, le suivi des élèves, l’élaboration des sujets d’examens internes et des propositions des sujets du baccalauréat. Les collègues en poste dénoncent régulièrement cette tendance à la « réunionnite » chronophage et pas toujours efficace.

Pour leur prise en charge administrative et financière durant leur séjour dans une École européenne, les personnels du second degré sont affectés dans l’académie de Strasbourg. La part salariale complémentaire versée par les Ecoles européennes fait l’objet d’une réglementation interne qui précise les grilles et échelons.

Pour la rentrée 2018, les Ecoles européennes pourront recruter 16 enseignants du second degré :


- 5 professeurs agrégés ou certifiés de lettres modernes ;
- 1 professeur agrégé ou certifié de lettres classiques ;

Les professeurs de lettres sont amenés à enseigner à des élèves en français langue maternelle, langue II, III ou IV. Cette importance de l’enseignement en langue II, III ou IV suppose une solide formation en français langue étrangère (FLE) et une réelle expérience.

- 2 professeurs agrégés ou certifiés de mathématiques ;
- 1 professeur agrégé ou certifié de sciences de la vie et de la Terre ;
- 1 professeur agrégé ou certifié d’économie-gestion ;
- 3 professeurs agrégés ou certifiés d’histoire-géographie ;
- 2 professeurs agrégés ou certifiés de philosophie ;
- 1 professeur agrégé ou un professeur d’éducation physique et sportive

Toutefois, cette liste n’est pas exhaustive, et des postes de CPE ou de professeurs certifiés ou agrégés d’arts plastiques et de physique-chimie pourraient devenir vacants après la publication de la présente note de service. Il est donc vivement conseillé aux personnels enseignants relevant des disciplines indiquées ci-dessus et souhaitant être recrutés dans une École européenne pour la rentrée 2018 de déposer leurs candidatures.

Le groupe de travail qui examine les propositions de l’Inspecteur se réunit le 11 mai 2018.

Syndiqués, pour un suivi de votre candidature, n’hésitez pas à nous retourner la fiche syndicale ainsi que tout document (rapport d’inspection, diplôme de compétence linguistique, de FLE…) nous permettant de valoriser votre candidature lors du futur groupe de travail.

Vous pouvez également consulter les comptes rendus et derniers articles publiés relatifs au recrutement et à l’enseignement au sein des Écoles européennes.


Documents joints

Fiche syndicale Ecole Européenne
Fiche syndicale Ecole Européenne