CCP Mission laïque française du 5 octobre 2017

mardi 24 octobre 2017
popularité : 4%

La Commission consultative paritaire (CCP) s’est réunie au siège de la MLF le 5 octobre pour étudier le bilan du recrutement 2017, le calendrier du recrutement 2018, ainsi que les questions diverses déposées au préalable (seuls le SNES et le SNUipp / FSU en avaient déposé).

Bilan du recrutement 2017

En raison de la pénurie de titulaires en académies liée à la crise de recrutement, les difficultés de détachement à la MLF se sont fortement accrues pour la rentrée 2017 : la MLF a enregistré 48 refus de détachement pour 123 demandes (1er et 2nd degrés confondus). Sur les 48 collègues touchés par un refus, 20 ont néanmoins fini par obtenir un avis favorable du recteur ou du DASEN suite à un recours ; 11 autres ont obtenu une disponibilité de droit et sont employés en contrat local... Les postes non pourvus suite aux refus de détachement ont été transformés en contrats locaux, certains pourront éventuellement être remis au mouvement pour la rentrée 2018.

Calendrier du recrutement 2018

- 09/11/2017 : CCP renouvellements de détachement et fins de mission en école d’entreprise
- 20/11/2017 : date limite de constitution du dossier de candidature sur la plateforme
- 14/01/2018 : date limite de saisie et de modification des vœux sur la plateforme
- 01/02/2018 : CCP de présélection sur Dallas
- 01/03/2018  : CCP de présélection sur les autres postes (EPR, OSUI et EE)
- 04/03/2018 minuit : date limite de la confirmation du maintien de candidature (pour les candidats présélectionnés)
- À partir du 05/03/2018 : entretiens des candidats présélectionnés
- 31/03/2018 : date limite d’envoi par la MLF des demandes de détachement à la DGRH du MEN
- 03/05/2018  : CCP premier bilan d’étape du recrutement
- 28/06/2018 : CCP second bilan d’étape du recrutement

Rappel : la MLF, bien qu’employant des titulaires de la fonction publique, est une association privée, les conditions de travail et de rémunération n’y sont donc pas aussi cadrées et garanties que dans les établissements gérés par l’État. Avant de postuler et de saisir vos vœux, consultez notre article Recrutement MLF rentrée 2018 ainsi que la rubrique MLF (« Nature et durée des contrats »). La liste des postes fait l’objet de mises à jour fréquentes tout au long de la campagne de recrutement, il est donc conseillé de consulter régulièrement la plateforme.
Syndiqué(e)s, pensez à nous envoyer la fiche syndicale afin que nous puissions suivre et défendre votre candidature lors des différentes commissions.

Questions diverses déposées par le SNES-FSU


1. Nous demandons de nouveau que le projet de texte de cadrage concernant les missions des professeurs "référents" soit communiqué et discuté avec les représentants des personnels en CCP.
La MLF communique en séance une proposition de lettre de mission, à laquelle tous les professeurs référents de l’OSUI ont participé, en lien avec les IPR des académies partenaires de la MLF (chaque professeur référent a un IPR référent). Le SNES-FSU demande que des propositions d’amendement de la lettre de mission puissent éventuellement être formulées par les représentants des personnels lors d’une prochaine CCP, après une lecture fine ; la MLF ne s’y oppose pas.


2. Annonce de la mise en place d’une évaluation des personnels recrutés locaux à l’OSUI : quels sont les modalités et les critères d’évaluation envisagés ?
Le Directeur général assure qu’il ne s’agit pas d’une "évaluation" (qui relève des seuls IPR), mais d’un "entretien professionnel" (voir à ce sujet le compte-rendu de la CCP du 28 juin), qui n’aura aucune incidence sur la carrière des collègues. Pour le SNES-FSU, les choses sont loin d’être aussi claires : il règne une certaine confusion entre entretien professionnel et évaluation, dans la mesure où localement l’administration laisse entendre que des visites de classe par un membre de la direction pourraient avoir lieu, ce que nous dénonçons (le chef d’établissement n’est pas un IPR). Nous rappelons une nouvelle fois qu’en ce qui concerne les personnels détachés au moins, il n’y a pas de nécessité de mettre en place des entretiens spécifiques (des entretiens avec le supérieur hiérarchique sont déjà prévus lors des "rendez-vous de carrière" dans le cadre du PPCR).


3. Quel est le calendrier prévu pour l’élection des représentants à la CCPL OSUI ? Nous demandons que le texte de cadrage soit revu et discuté en CCP.
Le mandat des représentants à la CCPL OSUI est de 3 ans, l’élection aura donc lieu au cours de cette année scolaire. Le SNES-FSU rappelle les dysfonctionnements observés lors de l’élection de 2015, notamment le refus de reconnaître une liste avec étiquette syndicale, mais aussi des questions très matérielles comme le lieu du bureau de vote, etc. La MLF ne s’oppose pas à un toilettage du cadrage concernant cette élection, mais refuse que ce soit la CCP du siège qui en décide : c’est aux représentants actuels à la CCPL qu’il revient de proposer des évolutions, qui seront actées si la CCPL en est d’accord.


4. Annonce d’un vote électronique pour l’élection des représentants des personnels au Lycée Massignon à Casablanca : en l’absence de tout cadrage et de garantie concernant la sécurité et la confidentialité du vote, le SNES-FSU demande de ne pas valider cette modalité de vote et de n’autoriser que le vote papier.
En séance, la MLF semble douter de la fiabilité du dispositif décidé localement – vote électronique via le logiciel Pronote... Elle assure qu’elle en discutera rapidement avec l’équipe de direction de l’établissement. Néanmoins, une semaine après la CCP, la MLF a fini par valider cette modalité de vote, alors que les candidats n’ont pas obtenu de garantie sur certains points, fondamentaux pour qui se soucie du contrôle démocratique d’un scrutin...


5. La mise en place de cours de soutien scolaire payants et sous-traités par le lycée Massignon à Casablanca est-elle conforme à l’éthique de la MLF ?
La MLF soutient que le rapprochement entre le lycée Massignon et l’établissement d’enseignement supérieur impliqué dans ce dispositif a fait l’objet d’une discussion préalable au Conseil d’établissement, sans suciter d’opposition. Elle reconnaît toutefois des lacunes dans la communication, notament auprès des parents d’elèves. En revanche, le principe du soutien scolaire payant, qui plus est dans l’enceinte de l’établissement, ne choque pas la MLF...


Documents joints

Fiche syndicale MLF 2018
Fiche syndicale MLF 2018